L'école > histoire

L'histoire de l'école Sainte-Marie

Actuellement
L'école maternelle L'école élémentaire
comporte :
  1. 5 grandes classes
  2. 1 salle de repos spacieuse
  3. 1 salle d’eau spacieuse
  4. 1 salle de motricité
  5. des annexes (rangements, WC adulte et handicapé)
Situé dans l'ancien batiment et en haut de la cours, comporte :
  1. 2x3 classes
  2. 1 salle informatique
  3. 1 salle d'arts visuels
  4. 1 bibliothèque
  1. De nos jours
  2. 2009
  3. 2008
  4. 2007
  5. 2005
  6. 2003
  7. 2000
  8. 1999
  9. 1993
  10. 1980
  11. 1980
  12. 1979
  13. 1975
  14. 1972
  15. 1967
  16. 1958
  17. 1945
  18. 1944
  19. 1937
  20. 1936
  21. 1931
  22. 1906
  23. 1904
  24. 1891
  25. 1866
  26. 1862
  27. 1858
  28. 1806
  29. 1741
  1. Au cours de l'année 2014 / 2015, des travaux importants vont être engagés dans l'école.
    En effet, la partie élémentaire de l'école va être modifiée.
    Un nouveau bâtiment de 5 classes va voir le jour ainsi que deux nouveaux préaux.
    La cour de récréation va également être transformée puisqu'elle sera mise de niveau et goudronnée
  2. Transformation d'une classe élémentaire en une classe maternelle sans modification des lieux.
    20082009
    • 4 classes en maternelle
    • 6 classes en élémentaire
    • 5 classes en maternelle
    • 5 classes en élémentaire
  3. Ouverture d'une 10ème classe, la 6ème classe élémentaire
    Modification du système de contribution parental
    • Tarif 1 : 17€/mois
    • Tarif 2 : 19€/mois
    • Tarif 3 : 21€/mois
    • Garderie : 1.90€/heure
  4. Passage de la contibution mensuelle à 17€.
  5. L'école passe d'une contrat simple à un contrat d'association.
    Transfert des locaux de la rue du calvaire vers la rue du Luth & construction de l'école maternelle actuelle.
  6. Ouverture de la 9ème classes, la 5ème classe élémentaire
  7. Ouverture de la 8ème classes, la 4ème classe élémentaire
  8. Transformation d'une classe élémentaire en une classe maternelle sans modification des lieux.
    19981999
    • 3 classes en maternelle
    • 4 classes en élémentaire
    • 4 classes en maternelle
    • 3 classes en élémentaire
  9. Les effectifs continuent d’augmenter, une autre classe est ouverte, la Ò dans les locaux de l’école primaire.
  10. Une salle de jeux est aménagée dan le préau de l’école maternelle.
    A la rentrée de la Toussaint, une classe mobile supplémentaire, inaugurée par les élèves du CM1 est construite devant l’école, rue du Luth.
  11. Ouverture d’une 2ème classe maternelle.
  12. La chapelle de l’école, dans laquelle une messe était célébrée le 8 décembre de chaque année, est transformée en salle de classe.
  13. Création dans les locaux de l’ancienne école de garçons, rue du Calvaire.

    Elle comprenait :
    • 1 classe
    • 1 salle d’eau
    • 1 salle de repos
    • 1 salle de jeux
    A la rentrée de septembre, le patronage est transformé en école maternelle.
  14. Acceptation de la demande de mixité, le directeur et la directrice des deux écoles devant assurer chacun la direction effective de leur établissement.
  15. Fête du centenaire de l’école privée des filles.

    A cette occasion, des réparations importantes ont été faites dans l’école.
  16. Deux jeudis par mois, des cours d’enseignement ménager sont organisés.
    Ces cours réunissent des jeunes filles de sept paroisses.
    Pendant la guerre, l’Abbé Gernigon est mobilisé et l’école est occupée par les Allemands. Les religieuses se chargent de l’école privée de garçons.
    Alors commence pour les élèves un véritable ‘tour’ du bourg’. La classe a lieu successivement dans :
    • l’école privée de filles
    • le presbytère
    • le grenier de la boucherie DY
    • le farinier de la boulangerie Camille GUIHARD

    L’influence de l’école Sainte-Anne s’est fait surtout sentir après la scolarité à cause de patronage. Des soirées théâtrales y avaient lieu. Les deux salles de classe pouvaient alors être réunies en une salle de spectacle avec une scène et des décors.
  17. L’effectif de l’école privée des filles est de 100 élèves.
  18. Les effectifs passent à 30 garçons.
  19. Le 14 septembre, une école privée de garçons est crée dans les locaux du patronage (rue du calvaire).

    L’abbé Gernigon en est le premier directeur.

    Cette première année, les effectifs oscillent entre 13 et 17.
  20. L’école est fréquentée par 98 élèves.
  21. Les religieuses évacuent l’école par ordre de la préfecture.

    L’enseignement continue, assuré par des religieuses qui officiellement reprennent l’habit civil et leur nom de jeune fille et ce, jusqu’aux années 1940.
  22. Loi d’Emile Combe de juillet : interdiction à tout membre d’une congrégation d’enseigner dans les écoles primaires.
  23. Mort de Sœur St Bernardin.

    Sœur Maria Cécilia lui succède jusqu’en 1906.
  24. L’école s’établit définitivement à son emplacement actuel, rue du Luth.

    Deux classes sont aménagées.
  25. L’Abbé Sauvée offre gratuitement l’hospitalité aux sœurs, dans une maison qui lui appartient et qui abritera ensuite l’école communale de garçons puis l’actuelle Mairie
  26. Création de l’école privée des filles par les Sœurs de St-Méen-Le-Grand. Sœur St Bernardin en devient la première Supérieure.

    Les premières salles de classes se trouvent dans l’appartement d’un certain Pierre Chouan.

    La location est payée pendant quatre ans par M. De Robien, Châtelain de Beauvais.
  27. On recense deux écoles à Gévezé, chacune regroupant 80 à 100 élèves.

    Leur emplacement reste indéterminé.
  28. Trace d’une première école, « école charitable de filles »
L'école Sainte-Marie Gévezé actuelle
Ecole privée de filles 'Ecole Sainte-Marie'
Ecole privée de garçons ‘Ecole Ste-Anne’
Dans le passé
La page qui suit s’attache à retracer l’évolution des écoles de Gévezé au fil des ans. Ainsi, il est surprenant de se rendre compte que les écoles ont été transférées plusieurs fois dans des lieux différents. L’étude de ce thème sous une forme chronologique nous est apparue comme la meilleure.

Il vous suffit de passer votre souris sur une date pour en consulter le détail